Sign in / Join
Capitaux propres négatifs : définition et explication

Capitaux propres négatifs : définition et explication

Nous allons nous intéresser à une ressource financière d’une société : les capitaux propres négatifs. Mais, qu’est-ce que c’est exactement ? Comment certaines entreprises ont des capitaux propres négatifs et quelles en sont les conséquences ?

Qu’est-ce que les capitaux propres d’une entreprise et comment les définir ?

Avant de s’intéresser aux capitaux propres négatifs d’une entreprise. Il est important de savoir ce que sont les capitaux propres de manière générale et comment les distinguer.

A voir aussi : Comment faire un projet immobilier ?

Définition : quels sont les capitaux propres ?

Pour commencer, il faut savoir que les capitaux propres sont une ressource financière pour une société. Ses ressources sont faites au début de l’entreprise, à sa fondation, mais également lors de l’exercice de son activité.

Les capitaux propres sont donc composés de capitaux provenant des fondateurs associés de la société et des actionnaires lors de la fondation de celle-ci. Puis, lors de l’exercice de l’activité de la société, il peut y avoir l’entrée de nouveaux capitaux propres qui s’ajoutent à la situation annuelle comptable de l’entreprise.

A découvrir également : Cadeau d’entreprise : opter pour un panier gourmand

Mais, de quoi est constitué ce capital concrètement ?

  • Le capital social : ressources investies lors de la fondation de la société
  • Bénéfices antérieurs à l’entreprise non attribués comme les réserves légales et le report
  • Puis, pour terminer, le résultat net de l’exercice comptable de la société.

Définir les capitaux propres négatifs d’une entreprise

Il est important de savoir calculer ce capital pour savoir le définir et connaître sa signification. Pour les calculer, il faut déduire du patrimoine de l’entreprise les dettes de l’entreprise.

Ainsi, les capitaux propres = Patrimoine de la société – Dettes de celle-ci.

Il faut savoir qu’il existe aussi une autre façon de calculer ce capital.
Les capitaux propres peuvent être calculés en additionnant le capital social, les réserves sociales, le report et le résultat net.
Ainsi, les capitaux propres = Capital social + Réserves sociales + Report + Résultat net.

Lorsque vous avez défini la somme totale des capitaux propres d’une société, il faut savoir les interpréter. C’est à partir de là que les capitaux propres négatifs entrent en jeu.

En effet, le résultat obtenu lors du calcul de ce capital est un indicateur sur la valeur de la société. Plus le résultat obtenu est important, plus la société aura de la valeur. Ce sont alors des capitaux propres positifs Au contraire, si la somme acquise est faible, on appelle cela les capitaux propres négatifs.

Capitaux propres négatifs : définition et explication

La signification et l’explication des capitaux propres négatifs

Vous l'avez compris, obtenir une somme indiquant que les capitaux propres sont négatifs n’est pas forcément bon signe. Cela indique que la société à des dettes importantes. Ça remet fortement en cause la viabilité de celle-ci. Vous l’avez compris, le montant obtenu lors des comptes concernant les capitaux propres en dit beaucoup sur la situation comptable de l’entreprise.

L’impact sur la société de capitaux propres négatifs

La situation devient inquiétante pour une société lorsque le montant des capitaux propres devient inférieur à la moitié de son capital social initial. Il est alors temps de faire un bilan complet de la situation comptable de l’entreprise. Connaître ce résultat n’est possible qu’en ayant une bonne comptabilité, bien tenue.

Dans cette situation, l’entreprise ne peut plus gérer le financement de son activité. Le risque de faillite est ainsi élevé. Les actionnaires et collaborateurs doivent prendre des décisions importantes concernant les comptes de l’entreprise. Si le montant des capitaux propres étaient positifs, ce serait une réelle garantie de bonne santé pour les actionnaires. Or, dans cette situation, ce n’est pas le cas. Cela peut donc faire fuir les actionnaires. La plupart d’entre eux ne souhaitent pas soutenir financièrement les comptes d’une entreprise dont les dettes sont trop importantes.

Les procédures pour gérer la situation comptable

Les représentants de la société vont devoir faire des choix cruciaux suite à ce bilan. Cela va définir l’avenir de l’entreprise et de ses collaborateurs. Une assemblée générale doit être organisée pour discuter du bilan et de l’impact sur la comptabilité de l’entreprise. Cette assemblée générale doit être mise en place dans les quatre mois, à la suite du bilan.

Deux situations sont alors possibles. Dans le pire des cas, les associées peuvent décider ensemble de faire dissoudre la société. L’entreprise doit ainsi fermer. Ainsi, commence la procédure de dissolution en fonction de la nature de l’activité.

Il est aussi possible de continuer d’exercer l’activité malgré cette situation. L’entreprise a donc deux ans pour réaliser de réels bénéfices et reconstituer des capitaux propres viables. Ainsi, l’entreprise doit publier sa décision au sein du journal d’annonces légales. Cela permet de prévenir tous les clients et partenaires de l’entreprise. C’est ce que la loi exige en cas de capitaux propres négatifs.

Si la comptabilité de la société est mauvaise et que cette situation se produit. Il est important de ne pas baisser les bras, d’être soutenu et surtout de croire en son activité et ses convictions. Si la société continue de fonctionner, il faut s’assurer d’un business plan viable et que toutes les conditions soient réunies pour réussir à remonter la pente.