Comment mettre en place votre SARL en suisse ?

La SARL, ou société à responsabilité limitée, est une structure juridique offrant la possibilité à un ou plusieurs associés de créer une entreprise. Ces derniers peuvent restreindre leur responsabilité aux montants investis dans le capital de la société. Cette forme d'entreprise dispose de son propre statut légal et se caractérise par un capital de départ relativement modeste. Cela la rend particulièrement adaptée aux petites et moyennes entreprises ainsi qu'aux entreprises familiales. Ainsi, elle combine des éléments des sociétés anonymes (SA) et des sociétés en nom collectif. En Suisse, il existe actuellement plus de 207 000 SARL enregistrées.

Les avantages et inconvénients

Créer une sarl en suisse est assez aisée, avec un capital minimal de 20 000 CHF. Les avantages incluent une responsabilité limitée au capital, une imposition avantageuse sur les bénéfices (taux normal de TVA de 7,7 %). Cependant, la double imposition peut être complexe. Les coûts initiaux sont plus élevés qu'en entreprise individuelle. La transparence est obligatoire, tout comme la gestion comptable. Cela implique des responsabilités administratives.

A découvrir également : Où trouver du sel pour déneiger ?

Les étapes clés du processus de création d’une SARL

Vous trouverez ci-dessous une liste des étapes à suivre lors de la création d'une SARL :

  • Établir un budget pour les frais de création ;
  • Choix du nom de l'entreprise ;
  • Fixer le montant du capital social ;
  • Nommer la direction et les associés ;
  • Préparation de l'acte de fondation authentique ;
  • Définir les organes de la SARL ;
  • Planifier et organiser l'assemblée de fondation ;
  • Effectuer l'inscription au Registre du commerce ;
  • Procéder à l'inscription à la caisse de compensation (AVS/AI/APG) ;
  • Évaluer votre obligation de s'acquitter de la TVA.

Les documents nécessaires pour créer une SARL

Pour créer une SARL, vous devrez rassembler certains documents essentiels pour obtenir l'approbation des autorités compétentes. Cela inclut la légalisation des signatures, y compris la vôtre et celles des associés ou des gérants. C'est une preuve du dépôt du capital social dans une banque, les statuts de la SARL, l'acte constitutif, et éventuellement une renonciation au contrôle restreint. Vous devrez également inclure d'autres documents préparés par un notaire pour compléter votre dossier de création d'entreprise.

A lire également : Les stratégies de gestion des talents pour les entreprises

Les obligations légales et fiscales d’une SARL en Suisse

Une SARL en Suisse doit respecter des obligations légales et fiscales importantes. Les statuts de la SARL doivent contenir des informations telles que la raison sociale, le but, le siège social, le capital social. 

En outre, elles doivent être établies par acte authentique. Le capital social minimum requis est de CHF 20'000, et il doit être entièrement versé lors de la création de l'entreprise ou couvert par des apports en nature. Cependant, pour une compréhension complète des obligations légales et fiscales, il est essentiel de consulter les lois suisses pertinentes. Et de recourir à des experts en droit des affaires et en comptabilité pour aborder des aspects tels que la fiscalité spécifique et les responsabilités comptables.

Les différents types de SARL possibles en Suisse

En Suisse, les SARL offrent diverses options aux entrepreneurs. La SARL standard, avec un capital social minimum de 20 000 CHF, est courante. La SARL familiale convient aux entreprises familiales. Elle offre une gestion flexible et des transferts d'actions simplifiés entre membres de la famille. La SARL holding est utilisée pour gérer des participations dans d'autres entreprises, souvent dans des structures de groupe. Ces choix permettent aux entreprises suisses de s'adapter à leurs besoins spécifiques.