Optimisation de la gestion des coopératives et négoces agricoles grâce aux solutions digitales

Optimisation de la gestion des coopératives et négoces agricoles grâce aux solutions digitales

Dans un contexte de transformation du secteur agricole, l'utilisation des technologies numériques se développe de plus en plus. La relation agriculteur ne doit tout de même pas être déshumanisée en dépit du développement des outils digitaux, des canaux de communication et des plateformes d'e-commerce.

En revanche, pour les coopératives, le défi consiste à améliorer la relation client, mais aussi optimiser leur gestion. Voici l’essentiel à savoir sur l’optimisation de la gestion des coopératives et négoces agricoles grâce aux solutions digitales.

A lire également : Pourquoi organiser des afterworks entre collègues ?

Agriculture et digitalisation : le point !

En dépit de la numérisation généralisée des entreprises, l'agriculture, en raison de son aspect classique, demeure un secteur indispensable. Actuellement, il y a plus de 400 000 agriculteurs et 2600 coopératives agricoles qui jouent un rôle important dans l'innovation de l'industrie.

Si les métiers liés à l'agriculture connaissent une baisse considérable, la technologie numérique permet de compenser la diminution de main-d'œuvre et de gagner en efficacité. C’est d’ailleurs ce qui justifie l’adoption de l’erp agricole par les acteurs.

A lire aussi : Le guide ultime des stratégies de marketing et communication pour booster votre entreprise

En réalité, même si elle est liée au travail manuel, l'agriculture a réussi à exploiter les innovations. Les agriculteurs apprécient les solutions qui peuvent les aider à prévoir de manière plus précise les rendements et les risques associés aux cultures.

Parmi les avancées technologiques révolutionnaires mises en œuvre, il y a le système de localisation GPS, les détecteurs, les drones ou les gadgets connectés.

Les outils digitaux occupent aussi une position clé dans les coopératives. En effet, ces associations doivent utiliser des moyens appropriés pour garantir la diffusion rapide et efficace des informations aux membres, mais aussi le bon fonctionnement interne.

Zoom sur l’erp agricole

En raison de la concentration dans le secteur, les coopératives agricoles ne cessent de se développer et diversifient de plus en plus leurs activités.

Optimisation de la gestion des coopératives et négoces agricoles grâce aux solutions digitales

Afin d'organiser leurs opérations, elles ont dû adopter un logiciel de planification des ressources d'entreprise (ERP) qui, au fil du temps, est devenu la base essentielle de leur système.

De nos jours, les ERP agricoles disponibles sont généralement basiques, mais incluent des modules spécialisés très utiles dans le secteur. On peut citer la gestion comptable, la gestion spécifique à la production de grains, etc.

Des solutions digitales aux fonctionnalités innovantes

Malgré une digitalisation croissante, le rôle du technico-commercial est essentiel pour les agriculteurs. Pour la majorité, il s’agit du canal de communication préféré pour passer des commandes d’intrants. Cependant, ce qui est plus important, au-delà de la proximité physique, c'est la réactivité et la qualité des échanges.

Les distributeurs ont adopté différentes solutions digitales pour offrir plus de fonctionnalités aux agriculteurs et leur permettre d'être plus autonomes. L'objectif de ces outils est aussi de répondre rapidement aux besoins.

Les défis majeurs de l’adoption des outils digitaux dans le domaine agricole

Les coopératives agricoles utilisent couramment les solutions digitales de nos jours afin de prévoir plus efficacement les besoins et guider le processus de prise de décision.

Devant des secteurs étendus et une grande exigence en termes de réactivité, elles utilisent les données collectées afin d'acquérir une meilleure compréhension des rendements, prédire les traitements nécessaires et améliorer leur productivité.

Le secteur fait souvent face à des dépenses considérables sur le plan matériel. Il est dès lors impératif d'utiliser de manière judicieuse les produits dédiés, dans le but d'éviter des dépenses excessives et d'optimiser l'exploitation des terres agricoles.

Les données deviennent alors précieuses pour comprendre l'état et l'efficacité des équipements, réduire l'usure et prévoir le remplacement ou la maintenance.