Quels sont les avantages d'un contrat à durée indéterminée ?

Au terme de la formation universitaire, le rêve de tout nouveau diplômé est de décrocher un emploi au plus vite. Une fois ce rêve se concrétise, un engagement débute pour lui par la signature d’un contrat de travail.  Compte tenu de plusieurs paramètres, il peut s'agir d’un CDD, d’un CDI ou encore d’un contrat d’intérim. Pour beaucoup d'employés, avoir un CDI est préférable à la vue des multiples avantages que cela représente.

Qu’est-ce qu'un CDI ?

Le contrat à durée indéterminée connu sous le sigle de CDI est un contrat de travail à longue durée. Il fait intervenir l’accord de l’employeur et du salarié. Cette convention signée par ces deux individus peut être à temps plein ou à temps partiel. Elle ne contient pas à l’avance une date d’expiration, ceci signifie que sa durée est imprécise. Toutefois, elle peut être résiliée sur demande d'une des parties, c'est-à-dire sur décision de l'employeur ou du travailleur.

Lire également : Villefranche-sur-Saône : faire appel aux services d’un huissier de justice

Le CDI est la forme habituelle des actes d’emploi mise à disposition des employés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il est si tant répandu en France. En effet, selon le code du travail, un chef d’entreprise à l’obligation de proposer un CDI à ses collaborateurs. Dans le cas où ils sont soumis à un autre type de contrat, l’entrepreneur doit être capable de se justifier.

Quels sont les atouts d’un contrat à durée indéterminée ?

Plus que ce que l’on peut imaginer, le CDI est très profitable aussi bien à l’employé qu’à l’employeur.  Étant donné qu’il assure une certaine une sérénité et stabilité aux parties.

Lire également : Comprendre les nuances : une exploration détaillée de la forme juridique

Aux travailleurs

Les employés bénéficient d’un revenu stable et d’une pension de retraite assurée. Ce salaire perpétuel leur garantie l’accès à des prêts bancaires pour de grandes réalisations. À cela s’ajoute des couvertures sociales telles que les assurances, les allocations familiales et les mutuelles. Lorsque le travailleur acquiert de l’expérience et de l’ancienneté, il jouit d’une promotion et d’une augmentation de son salaire. Ce dernier a également droit à l’obtention des congés payés, des ordres de missions et des primes de travail.  En cas de rupture du contrat par le chef d’entreprise, celui-ci a l’obligation de verser des indemnités au fonctionnaire.

Aux chefs d’entreprises

Les entrepreneurs quant à eux gagneront plus de candidatures lorsque leur offre de recrutement porte un travail constant. Ceux-ci ont la possibilité de proposer un salaire de base minime puisque le CDI a déjà assez de commission. De plus, avoir des collaborateurs permanents permet de composer une team stable et dynamique. En effet, si l’employeur signe des CDD à ces fonctionnaires, il risque de reformer les nouveaux à chaque recrutement. Ceci ralentir l’avancement de la société.

Quelles sont les formalités d’un CDI ?

Le Contrat à durée indéterminée est un document rédigé dans la langue de chaque pays et traduit pour les étrangers. Il comprend plusieurs modalités sur lesquelles le travailleur et son employeur doivent s’entendre.  Il s’agit :

-          De la rémunération (le salaire et les primes)

-          Les horaires, le lieu du travail

-          La durée du travail (temps partiel ou temps plein)

-          Le poste du travailleur

-          Les congés (congé normal, congé parental, congé de maternité, etc.)

-          La période d’essai

-          Les préavis

-          Les modalités de résiliation

-          Les clauses de la non-concurrence

-          Les clauses de la confidentialité professionnelle.

Une fois ces règles validées, le salarié débute aisément son contrat de travail permanent.

Comment négocier un CDI avantageux ?

Négocier un CDI avantageux est tout à fait possible si l'on prend le temps de bien préparer sa négociation. La première chose à faire avant de se mettre en quête d'un contrat permanent est de s'informer sur la fourchette salariale proposée dans son secteur et pour son poste. Cette recherche permettra au travailleur d'avoir une idée plus précise des exigences du marché, afin que ses prétentions salariales soient réalistes.

Il faut élaborer une liste des éléments qui sont importants pour le travailleur : les horaires favorables, les éventuelles primes ou bonus, les avantages sociaux tels que l'assurance maladie complémentaire ou encore le remboursement des frais professionnels. Il peut être aussi utile de mentionner la formation continue et l'évolution professionnelle dont on aspire.

Le choix du moment pour aborder la question avec l'employeur est aussi important. Vous devez le faire lors d'un entretien de recrutement ou lorsqu'une proposition orale vous a été faite par votre employeur potentiel. N'hésitez pas aussi à demander conseil aux représentants syndicaux si nécessaire.

Il faut garder en tête qu'une négociation réussie doit être gagnant-gagnant : l'employeur doit y trouver son compte autant que le travailleur. Si ces points sont pris en compte, le travailleur aura toutes les chances de négocier un CDI avantageux qui lui convient parfaitement.

CDI vs CDD : quelles sont les différences en termes de protection sociale ?

Si le contrat à durée indéterminée (CDI) est considéré comme la forme la plus protectrice en matière d'emploi, il faut comprendre que les contrats à durée déterminée (CDD) peuvent offrir des avantages différents selon les situations. Effectivement, les deux types de contrats diffèrent en termes de protection sociale.

Le premier élément qui distingue ces deux formules d'embauche concerne la protection chômage. En CDI, si vous perdez votre emploi sans faute grave ou lourde, vous pourrez bénéficier du droit au chômage. Le montant et la durée de vos indemnités seront calculés en fonction de votre salaire précédent ainsi que du temps passé dans l'entreprise. Pour un CDD classique dont l'échéance a été atteinte normalement, le travailleur a aussi droit à une allocation chômage sous certaines conditions.

Vient ensuite la question des droits sociaux. Les employeurs ont l'obligation légale d'affilier leurs salariés aux régimes obligatoires tels que la sécurité sociale et le régime complémentaire retraite. Toutefois, certains employeurs proposent des couvertures sociales supplémentaires pour leurs salariés en CDI : mutuelle entreprise avec garanties renforcées, par exemple.

Concernant les avantages liés à l'ancienneté, ils sont souvent plus intéressants dans un cadre permanent qu'en CDD : évolution professionnelle interne favorisée grâce aux plans de carrière mis en place par l'employeur ; primes dites 'd'ancienneté' qui récompensent les salariés sur le long terme. Il faut peser les avantages et les inconvénients de chaque type de contrat en fonction du secteur d'activité et des aspirations professionnelles pour faire un choix éclairé entre CDI ou CDD.